Une création artistique artisanale 100% française

La création artistique

L’Editeur choisit un texte littéraire et collabore avec un artiste pour la création d’illustrations originales. L’artiste peut travailler sur différents supports (toile, soie….) et formats. Une fois les illustrations terminées, le travail artisanal de fabrication commence, sous le regard attentif de l’éditeur et de l’artiste.

Alain Bonnefoit dans son atelier

Papier d’Arches

Le papier

Tous nos ouvrages sont imprimés sur du papier d’exception, fabriqué par des papeteries françaises. Nous travaillons beaucoup avec la Papeterie Arches, dans les Vosges.
Le papier est fabriqué exclusivement avec des fibres 100 % naturelles telles que le coton.

Ce papier a la particularité d’avoir des « barbes », des irrégularités autour de la feuille de papier. Loin d’être considérées comme un défaut, elles seront conservées par le relieur et font parties des caractéristiques très spécifiques des livres de bibliophilie.

L'impression

Nos ouvrages sont imprimés à L’Imprimerie d’Art des Montquartiers, par Pascal Duriez et Céline Métayer. Artisans passionnés, ils sont gardiens d’un savoir-faire artisanal centenaire au sein de l’une des dernières imprimeries d’Art près de Paris, créée en 1927.

Le texte de l’ouvrage est composé à la main, en plomb mobile et imprimé en typographie : procédé inventé par Gutenberg durant lequel une forte pression est exercée sur la feuille de papier positionnée sur des caractères en relief préalablement encrés.

Impression d’un texte sur une presse typographique Cylindre SBG Heidelberg format 56x77cm de 1960

Le dessinateur Jean-Pierre Lacaze reproduisant une œuvre de Fanfan Li pour l’ouvrage La Pérégrination vers l’Ouest

Les illustrations sont imprimées via le procédé de la lithographie : utilisée à partir de 1796, c’est l’art de reproduire par l’impression, des dessins tracés avec un corps gras sur une pierre calcaire à grain très fin et homogène. Depuis les années 1980, la technique a évolué. Beaucoup de lithographies sont réalisées à partir de dessins faits sur des calques et transposés sur des plaques en aluminium ou en zing, toujours couleur par couleur.

Certains artistes réalisent eux-mêmes leurs lithographies à partir des originaux qu’ils ont peints. Quand ce n’est pas le cas, nous faisons appel à un dessinateur, qui va reproduire les illustrations sur des calques couleur par couleur, sous le contrôle attentif de l’artiste.

Une fois les calques prêts, l’imprimeur passe l’intégralité de chaque tirage dans la presse, autant de fois qu’il n’y a de couleurs. En moyenne, chaque illustration passe vingt fois dans la machine.

Ce procédé artisanal et lent permet d’avoir une qualité d’impression inégalable. Les couleurs des illustrations, très vives, ne pâtiront pas du passage du temps.

Le tirage est limité à de petites séries (300 exemplaires environ) et tous les livres sont numérotés et signés par l’artiste.

Site internet de l’Imprimerie d’Art des Montquartiers : http://imprimerieduriez.weebly.com/

Impression d’une illustration de l’ouvrage Notre-Dame de Paris
sur presse off-set

Différentes machines dans l’atelier de La Reliure du Centre

La reliure

Une fois les ouvrages imprimés, direction la Reliure du Centre à Limoges pour la dernière étape de fabrication : la reliure.

Jusqu’à soixante étapes différentes et autant de savoir-faire à mobiliser sont nécessaires à la reliure d’un livre de bibliophilie. La Reliure du Centre est la dernière entreprise française à combiner l’ensemble de ces savoir-faire, notamment la dorure des tranches des ouvrages.

Quelques étapes de fabrication à la Reliure du Centre pour le livre La Pérégrination vers l’Ouest

La reliure de l’Aiglon a nécessité 12 fers différents.

A Limoges, les feuilles imprimées sont ainsi pliées, assemblées, cousues mains et embellies par des reliures plein cuir. Un fer à dorer (poinçons gravés ou fondus, souvent en bronze) est appliqué pour « pousser » des motifs en or ou en couleur sur les reliures.

Les livres ainsi reliés sont placés dans des étuis ou coffrets fabriqués par l’entreprise de reliure.

Ainsi s’achève notre voyage au sein du processus de création d’une livre de bibliophilie.
Prochaine étape : votre bibliothèque !